Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 21:32

L'UMP, machine à perdre.

 

Puisque l'UMP ne peut pas résoudre les problèmes des Français, elle invente de nouveaux problèmes auxquels elle pourrait répondre.

On sera assez d'accord pour dire que le problème principal des Français, et qui les touche, c'est avant tout la crise : un chômage qui a galopé et qui galope, des hausses de prix sans hausses de salaires, des solutions de plus en plus rares, des services sociaux (hôpitaux, police, justice, école) de moins en moins efficaces et ayant de moins en moins de budget.

Ca fait bientôt 4 ans que Nicolas Sarkozy est Président et la situation, loin de s'atténuer, a empiré à force de faire croire que des plans de suppression était de la "modernisation" (la fermeture d'hôpitaux alors que le nombre de lits baisse sporadiquement) des réformes de la fiscalité qui ont amaigri les recettes de l'état, des n-ièmes lois sur la sécurité qui ont juste augmenté le mille-feuille judiciaire, etc...

Alors comment se faire réélire, alors que le bilan est un échec ? Peut-être en s'inventant de futurs problèmes sur lequel aucune solution concrète n'existe, mais qui font "bien" de fustiger.

Ainsi, on nous fait croire que la "laïcité est en danger" : la faute à quelques excités qui prient dans la rue, mais qui donnent une "image" bien pratique. Si quelqu'un avait donné un local, on en serait pas là. Aujourd'hui, le Président nous fait un bon petit discours dans lequel il enracine la chrétienté dans la France, l'héritage chrétien comme fondement de notre nation.

On s'invente un problème : 35 % des Français croient en Dieu. Si les églises se vident et que la religion catholique est de moins en moins présente, ça n'est pas parce que les Français deviennent musulmans : c'est juste que tout le monde devient plus ou moins athée. D'ailleurs, la troisième génération maghrébine de ce pays est devenue athée, là où leur grand parents étaient croyants.

De même, on nous fait croire que le "multiculturalisme" est un échec, et j'ai même vu des amis de gauche s'engouffrer dans cette remarque tarte à la crème, en imaginant une culture maghrébine mangeant une culture chrétienne. C'est idiot, parce que justement, le terme "multi" ça veut justement dire une mise côte à côte de différentes cultures : c'est par exemple le fait que vous ayez le choix d'un repas dans une pizzeria (tenue par une personne d'origine arabe) un restaurant thaï (tenu par un Chinois) ou un fast-food américain (tenu par un Français.)

Et puis, mettez-vous ça dans la tête. Le multiculturalisme n'est ni une réussite, ni un échec : c'est un FAIT. Nous sommes dans un monde urbain traversé par différents mouvements culturels qui se croisent, que vous le vouliez ou non. Ha, et la culture ça n'est pas non plus "l'origine" d'une personne, ça peut-être ses influences musicales (la culture rock et la culture rap), sociales (la culture ouvrière et la culture bourgeoise), sexuelles (la culture gay), autres (la culture geek, la culture littéraire, la culture Web)

En mettant en avant un multiculturalisme qui est "un échec" Nicolas Sarkozy peut toujours regretter une époque où tout le monde était dans sa "case" (les ouvriers avec la culture ouvrière, les paysans et leur culture paysanne) mais le monde a changé suite au développement des moyens de communications et à l'urbanisation.

De même, lorsque la stratégie de l'UMP pour dégommer un potentiel candidat du PS est de dire qu'il n'est pas proche "de la France des terroirs" on se demande si on est dans la même époque : Ca fait maintenant 60 ans que ce pays est urbanisé et que la plupart des Français se trouvent en ville. La "vraie France" prônée par Jean-Pierre Pernault, celle des "racines" c'est bien gentil, mais c'est juste une minorité.

La France des petits villages, c'est une France déserte où les jeunes s'ennuient à crever, minés par un chômage galopant, et je ne parle même pas de la crise du monde paysan, pris à la gorge par les supermarchés et auquel on ordonne de se soumettre à une mondialisation totalement impossible.

Ce qui est bien, c'est que ces "problèmes" seront encore là lors de la présidentielle :

1) La laïcité en danger : A moins de faire disparaître 6 millions de musulmans d'un seul coup, il suffit qu'il y ait 3 excités qui hurlent Allah Ouakbar, et la droite remonte dans les sondages.

2) Le multiculturalisme : Il sera toujours là. Il y aura toujours des français d'origine étrangère, à moins qu'on vive en autarcie, et de soumettre tout le monde à une SEULE et UNIQUE culture (Johnny Halliday à la radio tout les jours et interdiction des jeux vidéos pour supprimer les geeks ?)

3) La France du terroir : A moins de délocaliser tout les Français en ville, les politiciens seront contents de visiter des petits villages, de manger des produits "locaux" et de les vanter, tout en oubliant la sinistrose des petits villages, immense mouroir à vieux.

Ca donne l'impression que la fameuse "droite décomplexée" vit dans une autre époque, une époque sans internet, une époque où tout le monde vit dans un petit village et que "M. Le curé" a la même place que celui de "M. L'instituteur". Une France qui n'existe plus.

L’auteur

 

source:   LEPOST

Partager cet article
Repost0

commentaires